logo-mcg

La plateforme 100% dédiée aux managers de transition

Une réorganisation efficace mise sur l’intelligence collective

3 questions à Didier Simon

Manager de Transition dans le secteur du Logement Social

Dans quel contexte êtes-vous intervenu dans une Entreprise Sociale pour l’Habitat ?

Le Secrétaire Général assure l’intérim du Président parti en retraite, lorsque le Directeur de Clientèle démissionne, suivi de ses 4 cadres N-1 et N-2. Les équipes sont fortement perturbées par la disparition de ces 2 lignes hiérarchiques.

MCG Managers propose que j’assure la Direction de Clientèle, le temps de pourvoir le poste. Ma priorité des 2 premières semaines est de rencontrer mes 114 collaborateurs en entretiens individuels et 87 gardiens par groupes de 12. Je leur accorde explicitement ma confiance et le droit à l’initiative car je sais que cela permettra d’identifier plus vite les solutions pertinentes.

A peine ai-je achevé cette phase que le nouveau Président prend ses fonctions et décide que la Direction de Clientèle doit gagner en efficacité et intégrer les exigences de la loi ELAN : ma mission s’élargit et passe de 4 à 7 mois.

Quelle a été votre valeur ajoutée ?

J’ai participé à la conception et au déploiement de la nouvelle organisation, conçue avec beaucoup de pédagogie et de concertation avec le Président, le Conseil de surveillance, les équipes, le CHSCT, le CE et les associations de locataires.

L’orientation « service client » doit garantir une meilleure réactivité : suppression d’une ligne hiérarchique ; création de postes de cadres, d’un service juridique et d’un centre d’appels ; management des confié aux responsables de secteurs, plus proches du terrain que les administratifs. Notez que la grande majorité des postes est volontairement proposée aux salariés en place, au besoin accompagnés et formés.

Que vous a apporté cette première mission ?

Elle m’a conforté dans ma nouvelle vocation de Manager de Transition. J’ai eu plaisir à transmettre et partager mon expérience de 30 ans ; je n’étais soumis à aucune obligation de réserve, mais ma diplomatie a été un contrepoint fort utile !

La liberté nouvelle liée à ce statut me semble être une opportunité rare pour les entreprises d’affronter certaines réalités et d’accélérer leur changement. Cette expérience a été très stimulante  intellectuellement et j’ai été très touché que le Président organise un pot de départ en mon honneur, en conviant toute mon équipe.

 

Cet article a été publié le 11 décembre 2018 dans la catégorie .

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer