logo-mcg

La plateforme 100% dédiée aux managers de transition

Revenir aux fondamentaux, tout simplement

Après 7 missions en 6 ans,  diriez-vous que le Management de Transition est un métier à part entière ?

Bien sûr, et je crée même des vocations ! Ce mode d’action attire parce que le Manager de Transition opère avec une rare liberté d’expression qui le place hors des plans de carrière et – presque – hors hiérarchie. Chaque  mission enrichit grâce à des environnements, des approches et des savoirs nouveaux. J’aime particulièrement restaurer les fondamentaux et un certain bon sens : beaucoup de salariés n’ont été formés qu’à l’utilisation d’outils, sans comprendre leur raison d’être.

Ce mode d’intervention a-t-il ses difficultés propres ?

Malgré les précautions prises par MCG Managers en amont, je constate un amalgame entre Manager de Transition et Consultant. Aussi, en début de mission, je veille à dissiper les malentendus auprès des équipes : je clarifie mes objectifs et j’insiste sur la durée limitée de ma présence. Ce point est déterminant de la confiance qui peut m’être accordée et il permet aux salariés de me confier leurs questions ou préoccupations sans arrière-pensée, un gage de progrès. Ensuite, au quotidien, je démontre qu’un Manager de Transition est, lui, engagé dans l’action et l’opérationnel.

Reviendriez-vous à un mode de travail conventionnel ?

Etre à nouveau salarié sur une longue durée n’est pas un objectif pour moi. Mes missions, entre 6 et 12 mois, représentent un engagement fort. Ce temps permet de tisser des liens, donc d’enraciner le changement que j’insuffle à l’organisation. Je ne nie pas la difficulté qu’il y a à desserrer les liens en fin de mission, mais elle est momentanée et je m’y prépare durant la phase de passage de relais durant laquelle je suis moins opérationnel que coach.

Quel accompagnement vous a apporté MCG Managers ?

J’ai eu maintes occasions d’apprécier l’aptitude à la mobilisation de toute l’équipe. Le support le plus solide vient du Manager Encadrant de la mission, à deux niveaux : il a une  capacité à s’imprégner vite, bien et sans discontinuité du contexte évolutif dans lequel est immergé le Manager de Transition, ce qui en fait un interlocuteur potentiel efficace à chaque instant ; il sait également intervenir comme « joker » pour débloquer des situations au plus haut niveau chez le client.

Cet article a été publié le 16 novembre 2018 dans la catégorie .

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer